Capmatinib chez les patients porteurs d’un cancer bronchique non à petites cellules avec une mutation MET exon 14 : résultats de l’étude en vraie vie IFCT-2104 CapmATU

Ferreira M.1 ; Greillier L.2 ; Swalduz A.3 ; Toffart A.C.4 ; Raimbourg J.5 ; Gounant V.6 ; Couraud S.7 ; Chabot (de) G.8 ; Friard S.9 ; Hureaux J.10 ; Odier L.11 ; Wislez M.12 ; Missy P.13 ; Morin F.13 ; Westeel V.14 ; Cortot A.B.*15
1CHRU Tours, France ; 2Assistance Publique Hôpitaux de Marseille, Aix-Marseille Université , Marseille, France ; 3Centre Léon Bérard, Lyon, France ; 4CHU Grenoble-Alpes, La Tronche, France ; 5ICO Centre René Gauducheau , St Herblain, France ; 6AP HP, Hôpital Bichat, Paris, France ; 7Hospices Civils de Lyon, Hôpital Lyon Sud, Pierre Bénite, France ; 8Centre Hospitalier Bretagne Atlantique, Vannes, France ; 9Hôpital Foch, Suresnes, France ; 10CHU Angers, France ; 11Hôpital Nord Ouest de Villefranche sur Saône, Gleize , France ; 12AP HP, Hôpital Cochin, Paris, France ; 13Intergroupe Francophone de Cancérologie Thoracique, Paris, France ; 14CHU Besançon, Hôpital Jean Minjoz, Besançon, France ; 15Université Lille, CHU Lille, France

Auteur correspondant : Cortot A.B. email

Introduction

Le capmatinib a démontré son activité chez les patients porteurs d’un cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) avec saut de l'exon 14 de MET (METex14) dans un essai clinique. Néanmoins, son efficacité et sa tolérance en situation de vie réelle ne sont pas connues.

Méthodes

Nous avons mené une étude rétrospective multicentrique incluant tous les patients avec un CBNPC METex14 ayant reçu au moins une dose de capmatinib dans le cadre d’une ATU. Le capmatinib a été administré aux patients en échec ou non éligibles aux traitements standards. Les patients avec des mutations MET différentes de METex14 ou survenant comme mécanisme de résistance acquise à d’autres thérapies ciblées ont été exclus. Le critère d'évaluation principal était le délai avant l'échec du traitement (TTF pour Time to Treatment Failure). Les critères secondaires étaient la Survie Sans Progression (SSP), le Taux de Réponse Objective (TRO) et la tolérance.

Résultats

146 patients avec un CBNPC METex14 ayant reçu du capmatinib ont été inclus dans l’analyse. L'âge médian des patients était de 75 ans, 56,2% étaient des femmes et 56,6% n'avaient jamais fumé. Le Perfomance Status était de 0, 1 et >2 pour 18 (16,2 %), 56 (50,5 %) et 37 (33,3 %) patients, respectivement. Des métastases cérébrales étaient présentes chez 47 patients (32,4%). Le nombre de lignes de traitement avant le capmatinib était de 0, 1 ou ≥2 pour 23 (15,8%), 56 (38,4%) et 67 patients (45,9%). 46 (31,5%) patients ont reçu du crizotinib avant le capmatinib.

Le TTF médian était de 5,1 mois [IC à 95% 4,2-6,0] et la SSP médiane était de 4,8 mois [IC à 95% 4,0-6,0]. Le meilleur TRO obtenu pendant le traitement était de 55,2% [IC à 95% : 46,8% - 63,6%]. Pour les patients traités en 1ère, 2ème et ≥ 3ème ligne, la SSP médiane était de 7,7 mois [IC à 95% 4,0-NR], 6,0 mois [IC à 95 % 3,6-7,7] et 4,1 mois [IC à 95% 2,5-5,1], respectivement. La SSP médiane était de 2,6 mois [IC à 95% 2,1-4,6] pour les patients ayant reçu du crizotinib avant le capmatinib, et de 6,0 mois [IC à 95% 4,5-7,7] pour ceux qui n'en avaient pas reçu. Les résultats de SSP étaient similaires pour les patients avec PS 0-1 et ceux avec PS ≥2. Pour les patients avec et sans métastases cérébrales, la SSP médiane était de 3,0 mois [IC à 95% 2,4-5,8] et 5,3 mois [IC à 95% 4,5-7,7] respectivement. L'arrêt du traitement est survenu chez 118 patients et était dû à une toxicité chez 18 (15,2%) patients, principalement en lien avec des œdèmes (66,7%).

Conclusion

Cette étude en situation réelle confirme l'efficacité du capmatinib chez les patients atteints de CBNPC METex14, y compris ceux qui ont été prétraités, avec un PS altéré ou des métastases cérébrales. Ces résultats renforcent la nécessité que ces thérapies ciblées soient accessibles aux patients.


Ferreira M. * ; Greillier L. * ; Swalduz A. Honoraires : Astrazeneca, Janssen, Roche, Amgen, BMS ; rôle de consultant : Astrazeneca, Janssen, Roche, Amgen, BMS, Pfizer, Lilly ; Toffart A.C. Honoraires : Astra Zeneca, MSD, BMS, Roche ; rôle de consultant : Astra Zeneca, MSD, BMS, Roche, Amgen ; voyages, hébergements, dépenses : Astra Zeneca, Takeda ; Raimbourg J. Voyages, hébergements, dépenses : BMS ; Gounant V. Rôle de consultant : BMS, Astra Zeneca, Takeda ; voyages, hébergements, dépenses : Sanofi, Pfizer ; Couraud S. Honoraires : Amgen, Astra Zeneca, BMS, MSD, Roche, Sanofi, Fabentech, Boehringher Ingelheim, Takeda ; fonds de recherche : Amgen, Astra Zeneca, BMS, MSD, Roche, Sanofi, Chugai, Novartis, Pfizer, Sysmex, Cellgene, Takeda, Janssen ; voyages, hébergements, dépenses : Astra Zeneca, Roche, Takeda ; Chabot (de) G. * ; Friard S. * ; Hureaux J. * ; Odier L. * ; Wislez M. Rôle de consultant : Astra Zeneca, MSD, Amgen, BMS, Roche ; bureau des orateurs : Astra Zeneca, MSD, Amgen, BMS, Roche ; fonds de recherche : Astra Zeneca ; voyages, hébergements, dépenses : Astra Zeneca, MSD, Amgen, BMS, Roche ; Missy P. * ; Morin F. * ; Westeel V. Honoraires : Astra Zeneca, BMS, Amgen, Roche ; rôle de consultant : MSD, Takeda ; bureau des orateurs : BMS, Astra Zeneca, Roche, MSD, Pfizer, Amgen ; voyages, hébergements, dépenses : BMS, Astra Zeneca, Sanofi ; Cortot A.B. Honoraires et rôle de consultant : Pfizer, Novartis, Takeda, Roche
*Déclarent ne pas avoir de lien d'intérêt en rapport avec ce résumé.